PROCESSUS DE FABRICATION DU PINEAU

LE PINEAU DES CHARENTES
bg_title

L’existence du Pineau des Charentes n’est officiellement reconnue qu’en 1935 lorsque ce dernier obtient le statut de vin de liqueur d’appellation d’origine, puis en 1945 avec l’obtention de l’appellation d’origine contrôlée.

L’aire d’appellation d’origine contrôlée s’étend sur le vignoble du Cognac, en Charente et Charente Maritime mais peut également être produit dans quelques communes de Dordogne ainsi que des Deux Sèvres.

La parfaite maturation du Pineau des Charentes est possible grâce au climat puisque les hivers doux à forte pluviométrie et les étés ensoleillés permettent au Pineau des Charentes de trouver son équilibre.

Le Pineau des Charentes trouve son élaboration par mutage de moûts de raisins et d’eau-de-vie de Cognac, distillé au moins une année avant. Toutefois, pour pouvoir bénéficier de l’AOC, les moûts de raisins et l’eau-de-vie de Cognac doivent provenir de la même exploitation viticole.

La richesse des Pineaux des Charentes dépend, comme pour le Cognac, de la qualité et de la nature des sols. Les Pineaux des Charentes issus de Grande Champagne présenteront des qualités différentes de celles d’autres crus de Cognac.

S’ajoutent à cela les cépages que les producteurs choisissent dans le but de conférer des caractéristiques aromatiques particulières.

Ainsi, pour un Pineau des Charentes Blanc, seront utilisés les cépages de l’Ugni Blanc, du Colombard, du Sémillon, du Sauvignon, Montils, Jurançon Blanc mais encore la Folle Blanche.

Quant au Pineau Rosé, il sera réalisé à partir de Merlot Noir, Cabernet franc et Sauvignon ou encore Malbec.

Pour la réalisation d’un Pineau des Charentes, cinq étapes sont nécessaires à savoir :

  • Les vendanges : récolte à partir de la fin du mois de septembre.
  • Le pressurage : Les moûts de raisins sont pressurés sitôt la récolte terminée pour les Pineaux Blancs et après une phase de macération pour les Pineaux Rosés dans le but qu’ils obtiennent leur couleur.
  • Le mutage : Les moûts de raisins sont mutés avec l’eau-de-vie de Cognac titrant au moins à 60 % volume et âgée au moins d’un an.
  • Le vieillissement : Le Pineau des Charentes doit vieillir en fûts de chêne où il développera ses derniers arômes.
    • Le Pineau Blanc vieillira 18 mois au moins.
    • Le Pineau Rosé vieillira quant à lui 12 mois.

Toutefois, en fonction des attentes du producteur, ce dernier peut choisir de laisser vieillir les Pineaux des Charentes, blanc ou rosé, plus longtemps dans le but de parvenir à une certaine harmonie. C’est alors le choix du producteur qui sera déterminant pour la qualité du produit.

  • La mise en Bouteilles s’effectue dans la région de production, en accord avec la réglementation en vigueur.
processus-02